Cohérence cardiaque : un allié contre le stress

La cohérence cardiaque est un outil simple, gratuit, sans contre indication et à la portée de tous. C’est votre passeport santé physique et mental vers un bien être durable. Elle doit, tout comme le brossage de dents, s’inscrire dans une hygiène de vie globale et une certaine routine car son efficacité dépend de sa régularité.



"On ne se débarrasse pas d'une habitude en la jetant par la fenêtre; il faut lui faire descendre l'escalier marche par marche " Mark Twain


De quoi s'agit-il?

La cohérence cardiaque est une pratique personnelle de la gestion du stress et des émotions qui entraîne de nombreux bienfaits sur la santé physique, mentale et émotionnelle. La cohérence cardiaque permet d'apprendre à contrôler sa respiration afin de réguler son stress et son anxiété. Cette technique simple permettrait de réduire aussi la dépression, les burn-out et la tension artérielle.


Il s’agit d’un état particulier de la variabilité cardiaque (capacité qu’a le cœur à accélérer ou ralentir afin de s’adapter à son environnement) d’ une véritable technique physiologique de contrôle du stress.





Triples effets de la cohérence cardiaque Immédiat:


- Augmente l'amplitude cardiaque


- Arrondie et régule la courbe


- Sensation d’apaisement


- Dans les 4h


- Baisse de la cortisol (la principale hormone de défense secrétée pendant un stress)


- Augmentation de la DHEA (hormone de jouvence qui ralentit le vieillissement)


- Augmentation des IgA salivaires (qui participent à la défense immunitaire)


- Augmentation de l’ocytocine (neurotransmetteur qui favorise l’attachement)


- Augmentation du facteur natriurétique auriculaire (hormone secrétée par le cœur et qui agit sur l’hypertension artérielle).


- Augmentation des ondes alpha (qui favorisent la mémoire, l’apprentissage mais aussi la communication et la coordination).


- Action favorable sur de nombreux neurotransmetteurs (hormones qui véhiculent les émotions) dont la dopamine (plaisir) et la sérotonine (prévention de la dépression et des angoisses).


- Effets à long terme (après une 10aine de jours)


- Diminution de l’hypertension artérielle


- Diminution du risque cardiovasculaire


- Régulation du taux de sucre


- Réduction du périmètre abdominal


- Meilleure récupération


- Amélioration de la concentration et de la mémorisation


- Diminution des troubles de l’attention et de l’hyperactivité


- Meilleure tolérance à la douleur


- Amélioration de la maladie asthmatique


- Amélioration des maladies inflammatoire





Comment ça fonctionne?

Le corps est régit par deux grands systèmes nerveux, le système somatique (actes volontaires) et le système autonome (régulation automatique). Le cœur participe activement au système nerveux autonome dont il occupe une fonction essentielle permettant l’adaptation aux changements environnementaux. La variabilité cardiaque désigne la variabilité de la fréquence cardiaque (poul) ou la capacité du cœur a accélérer et à ralentir. L’importance de celle ci se mesure à son amplitude. Plus l’amplitude est élevée et plus l’état d’équilibre de la santé est important.


Le système nerveux autonome est partagé en deux sous systèmes : le sympathique et le parasympathique.


Le sympathique déclenche toutes les actions nécessaires à la fuite ou au combat mais aussi l’accélération de la fréquence cardiaque et respiratoire ainsi que la dilatation des pupilles ou l’inhibition de la digestion.

Le parasympathique favorise quant à lui la récupération, la relaxation, le repos, la réparation…

La santé étant l’équilibre entre le sympathique et le parasympathique. Or l’inspiration stimule le sympathique lorsque l’expiration stimule le parasympathique.

La respiration étant contrôlée par le système nerveux autonome ET par le système nerveux somatique, il est donc possible se contrôler le système nerveux autonome par cette voie.




Exercice pratique :


365: 3 fois par jour , 6 respirations par minute, durant 5 minutes


Cinq secondes à l’inspiration, cinq seconde à l’expiration, soit six respirations par minute.


Lorsque l'on respire six fois par minute on est pratiquement certain d’atteindre cet état d’équilibre de cohérence cardiaque. Ce n’est pas la seule méthode mais c’est la plus simple car il s’agit d’une fréquence respiratoire commune à tous, d’une constante physiologique propre à l’être humain. Avec cette fréquence de 6 respirations par minute on arrive à une fréquence respiratoire de 0,1 Hertz qui semble être une fréquence de résonance de nombreux biorythmes (les systèmes sympathique et parasympathique ont aussi cette fréquence).








Respirer d’une manière constante amène à vivre le moment présent. Tout le monde trouve cinq minutes trois fois par jour (parlez en aux fumeurs). Les toilettes, transports en commun, embouteillages ou salles d’attentes peuvent même devenir des alliés…


Si la pratique assise est conseillée on peut également pratiquer debout, voir en marchant dès que l’on se sent à l’aise avec cette respiration particulière. Les quelques mètres nous séparant du bureau de notre patron, sur un parcours de golf ou d’une prestation en public peuvent alors être l’occasion d’entrer en cohérence cardiaque et de mobiliser toutes ses capacités.




"Un corps libre de tensions et de fatigue permet d'affronter toutes les complexités de la vie" Joseph Pilate


Milla



Posts récents

Voir tout

© 2020 by SHIROMILLA marque déposée