top of page

Le Bijou et la mode : une alliance éternelle

par Anne Desmarest de Jotemps, autrice et productrice de podcasts


joallerie de luxe bijoux mode bijoux luxe femme bijoux luxe homme place vendome haute joaillerie Anne Desmarest de Jotemps Julie Eulalie Emmanuel Aubry Sandy Holleville Isabelle Léourier  Tzuri Guetta Mademoiselle AD Alexandre Vauthier Mellerio agence de communication luxe shiromilla agence de communication rennes paris bruxelles

Le bijou et la mode sont étroitement liés, depuis toujours, avec des relations différentes.


joallerie de luxe bijoux mode bijoux luxe femme bijoux luxe homme place vendome haute joaillerie Anne Desmarest de Jotemps Julie Eulalie Emmanuel Aubry Sandy Holleville Isabelle Léourier  Tzuri Guetta Mademoiselle AD Alexandre Vauthier Mellerio agence de communication luxe shiromilla agence de communication rennes paris bruxelles

La première « égérie » de la mode et du bijou serait à mon sens Agnès Sorel. C’était la favorite de Charles VII et elle a créé la

« fonction » de maitresse officielle. Par sa beauté, son charisme et son sens diplomatique, elle s’est imposée comme incontournable dans les relations du roi en matière d’art, de culture et de la mode.


Toute la cour copiait ses façons, de ses techniques de beauté à ses atours. Par exemple, elle a inventé le décolleté carré qui mettait en valeur sa poitrine.

Agnes Sorel


A l’époque le bijou et la mode étaient liés au sens propre : les gemmes se portaient cousues directement sur les vêtements et entrelacées dans la coiffure. Les diamants étaient interdit pour les femmes et encore plus si on n’était pas de sang royal (Isabeau de Bavière, mère de Charles VII possédait, exceptionnellement, un diamant-table).


Agnès Sorel serait la première femme à porter un diamant en bague offert par son amant et rapporté par Jacques Cœur. C’est donc grâce à elle que nous pouvons porter des diamants.