Rencontre avec Plume d'A

Plume c’est Amandine, une maman entrepreneure aux multiples casquettes. Shiromilla te propose son interview :




Présente-toi et ton entreprise

Amandine, 35 ans, maman d’une petite puce de (bientôt) 4 ans. Musicienne de formation, spécialisée en sociologie des publics, ingénierie pédagogique et gestion et administration de la musique, ayant travaillé dans le domaine de l’enseignement supérieur, du spectacle vivant, puis dans l’événementiel sur des sujets d’éloquence, d’innovation et de transformation, je suis hyperactive, curieuse, optimiste… J’aime l’histoire, les arts, les ouvrages scientifiques, les gens, car on a tous quelque chose d’unique à raconter.

C’est d’ailleurs à partir de cette idée que Plume d’A. est née. C’est mon deuxième bébé - que j’ai fait toute seule cette fois !

J’y développe une activité qui touche à tout ce qui concerne la communication écrite : je suis Conceptrice Rédactrice / Ecrivain Public. Mon offre s’adresse aussi bien aux entreprises, associations, collectivités… qu’aux particuliers. J’accompagne tout ce petit monde sur des projets de communication éditoriale, articles, portraits, réseaux sociaux et newsletter, préparation de discours, supports de présentations, biographie et mémoires, démarches administratives, print ou web… L’objectif : faire la chasse aux erreurs de grammaire et fautes d’orthographe, vous accompagner dans la réussite de la démarche que vous entreprenez, trouver les mots justes et la formulation idéale pour faire mouche et qu’on se souvienne de vous !


La crise de la Covid est venue s’ajouter à une réflexion déjà en cours, mais pour laquelle je n’avais pas encore osé sauter le pas.


Concilier passion et travail. Apporter mes connaissances et mon savoir-faire aux autres, faire la part belle au partage, à la transmission et au relationnel. M’enrichir des autres également en abordant toute sorte de sujets, du plus industriel au plus intime, en passant par le plus novateur. M’accomplir et trouver un nouvel équilibre, plus sain, entre ma vie de femme active et ma vie de maman. C’est tout cela que je suis venue chercher dans l’entreprenariat.












Quelles sont les valeurs que tu mets en avant dans ton entreprise ?

Le partage, la transmission, la défense de la langue française. Il n’est pas tant question de savoir écrire que d’écrire juste. Rédacteur, Ecrivain Public, ce sont de vrais métiers avec des formations poussées, une maîtrise de la langue française d’une part, mais aussi des connaissances en droit (droit civil, droit du travail) et en nouvelles technologies (web marketing, référencement et SEO) d’autre part.

S’il s’agit de l’un des plus vieux métiers du monde, il est loin d’être poussiéreux. Il sait se moderniser pour répondre aux attentes et aux enjeux actuels des entreprises, ainsi qu’aux besoins des particuliers. Que je travaille avec une PME ou un particulier en difficulté avec la langue française, l’humain reste au centre des collaborations. C’est une double casquette que je tiens à cultiver. Il y a une forme de confiance et de respect mutuel qui se crée.



Quels sont les obstacles que tu as rencontrés ?

J’ai quitté la proie pour l’ombre dit-on. J’ai laissé un CDI pour me lancer seule, en pleine crise, avec toutes les angoisses que cela suppose. Une petite puce à la maison, un appartement et des charges qui pèsent dans la balance… ma première difficulté a été de mettre de l’ordre dans mes idées à ce sujet et de me tranquilliser.

Les obstacles ont également été personnels (ils le sont toujours un peu aujourd’hui) : faire comprendre ma démarche à mon entourage, expliquer comment j’allais m’y prendre, gérer les angoisses que les autres me renvoient, puis prendre le taureau par les cornes et me lancer.

Et enfin, rencontrer un coach en développement professionnel, m’occuper de Pôle Emploi et de l’Urssaf, suivre des formations et ne pas me laisser déborder par les moments de doutes en mettant sur pied un plan d’attaque.



Un jour tout va bien, un jour tout va mal. Mais l’essentiel est que ça aille de mieux en mieux. Pour cela, il y a un allié de taille : le réseau. J’ai passé, et passe encore, beaucoup de temps à chouchouter mes contacts. Cet entourage, ses retours et l’entraide qui y circule sont précieux. Il faut être combatif, c’est très important !


La contacter

A Rueil Malmaison (92) ou à distance. Son site



95 vues

Posts récents

Voir tout